Rechercher
  • Africa Mondo

Nelson Mandela, une source d'inspiration ravivée tous les 18 juillet

La Journée internationale Nelson Mandela fut proclamée par l'UNESCO le 10 novembre 2009, et célébrée le 18 juillet de chaque année, afin de commémorer la contribution de Nelson Mandela, militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d'Afrique du Sud, à « la promotion d'une culture de paix ».


En 2021, la Fondation Nelson Mandela consacre la Journée Mandela à Action contre la pauvreté, honorant le leadership et le dévouement de Nelson Mandela dans la lutte contre la pauvreté et la promotion d'une justice sociale pour tous.



Comment Africa Mondo honore et s'inspire de l'oeuvre de Nelson Mandela ?


Au Bénin, l'ONG Africa Mondo Bénin aidée d'Africa Mondo Canada décident d'honorer et de s'inspirer des oeuvres de grandes personnalités panafricaines comme Nelson Mandela. Pour ce faire, nous agissons au quotidien auprès des populations dites défavorisées, particulièrement auprès des femmes qui vivent dans la lagune du Lac Nokoué, au Sud-Est du Bénin. Les actions d'Africa Mondo au Bénin sont dirigées aux côtés et avec des femmes de la cité lacustre de Ganvié, Sô-Ava. Cette localité appelée sans doute abusivement, la "Venise de l'Afrique", est en réalité une zone défavorisée où les femmes se sentent dévalorisées.


Redonner confiance aux femmes dites défavorisées et dévalorisées, c'est faire en sorte qu'elles ne soient plus stigmatisées et c'est aussi contribuer à la paix durable au sein des communautés. Mélina Seymour, fondatrice et PDG d'Africa Mondo

L'organisation Africa Mondo est en train d'initier des ateliers de renforcement des capacités des femmes et des jeunes filles orphelines lacustres, afin qu'elles soient plus professionnelles dans leurs micro-entreprises. Le but est de les insérer dans le secteur formel, augmenter la confiance en soi des femmes des localités de Sô-Ava et ainsi participer de façon plus dynamique à la vie économique, culturelle et publique dans la Cité lacustre.


Histoire du peuplement du Lac Nokoué


À noter en prélude que l'histoire retraçant la naissance de la commune de Sô-Ava repose seulement sur celle de Ganvié qui est une des localités de la commune. Même si Ganvié est la localité la plus connue, en raison aussi de l'embarcadère situé dans la commune d'Abomey-Calavi, point de départ des embarcations pour la majorité des populations et des visiteurs en direction de la cité lacustre, la commune principale sur le lac Nokoué s’appelle Sô-Ava et est subdivisée en sept (7) arrondissements :


1. Ganvié 1

2. Ganvié 2

3. Sô-Ava (Arrondissement central)

4. Ahomey-Lokpo

5. Dekanmey 6. Vekky 7. Houedo-Aguekon


Les sept (7) arrondissements sont à leur tour subdivisés en 69 villages, tous en lien direct avec le lac Nokoué, en plus des communes d'Abomey-Calavi, Cotonou et Porto-Novo.

L’histoire de ce lieu est à la fois historique et mystique. Selon les échanges avec la population locale, son histoire est celle d’un refuge datant du XVIIe - XVIIIe siècle où différents flux migratoires, fuyant les guerres fratricides et les chasseurs d’esclaves, auraient alimenté son peuplement. Les premiers habitants seraient arrivés en provenance du Togo avec leur roi Agbogdobé en 1717. La légende raconte que ce grand roi vaudouisant s’était transformé en épervier pour survoler la lagune, et c’est à ce moment qu’il découvrit Ganvié. Ses sujets étaient restés sur la rive parce qu’ils ne pouvaient pas passer tant la végétation était dense. Il invoqua alors les esprits et les divinités à travers des rites vaudou, il se transforma en crocodile pour transporter ses sujets sur son dos. Les croyances spirituelles des habitants de la localité invitent les habitants à respecter le crocodile comme animal sacré. L'ethnologue canadien E. Bourgoignie publié en 1972 offre également le fruit de ses recherches dans son livre "Les hommes de l'eau: ethno-écologie du Dahomey lacustre". Les communes de Sô-Ava et des Aguégués ont donc été créées à partir de ces mouvements migratoires de populations ayant conduit au peuplement du Sud du Bénin. Les peuples Dakomènou et Sokomènou, originaires de la petite localité nommée Tago située au sud-est du Togo, sont arrivés de façon successive au Bénin et ont élu domicile sur le lac Nokoué et ses environs, notamment à Abomey-Calavi, Cotonou (Capitale économique) et Porto-Novo (Capitale administrative).




Contexte et justification de l'implication d'Africa Mondo


La Cité lacustre de Ganvié passe à 118 497 habitants en 2013 avec un taux d’accroissement de 3,99 % dépassant légèrement la moyenne nationale. La Cité lacustre de Ganvié fait partie de cette commune. La population est composée de 50,66% (60 042) d'hommes et 49, 33 % (58 455) de femmes. Les habitants de ces localités vivent en grande partie dans des cases en bois sur pilotis, souvent vétustes et non équipées de sanitaires et d'électricité.


Le taux de déscolarisation des filles de 15 ans et plus s'élève à 76%. De même, ces résultats du RGPH4 de l’INSAE 2013 de cette commune révèlent que 57% des femmes restent encore inactives, sans l’exercice d’aucune activité; soit 27,4% des femmes de cette localité sont au chômage. Sur le plan sanitaire, près de 300 femmes et enfants meurent chaque année en raison des complications pendant l’accouchement (Faute de moyens financiers pour suivre les grossesses).


Depuis quelques décennies, l'accroissement des populations dans cette zone marécageuse engendre de plus en plus de besoins en matériels, conforts et infrastructures, faits qui exercent une pression sur les ressources naturelles du lac Nokoué. En effet, de nombreuses études scientifiques, en plus des témoignages des populations résidentes dans la lagune, témoignent du désordre écologique de cette localité en raison des activités anthropiques désastreuses pour l'environnement. Pourtant, ce site classé RAMSAR 1018 revêt un caractère environnemental international d'une grande importance pour la planète et singulièrement pour l'Afrique. Mais malheureusement, si les recommandations des experts ne sont pas suivies d'effets par des politiques ambitieuses et courageuses, nul doute que nous nous dirigerons vers des dommages environnementaux et humains irréversibles dans les prochaines décennies. Une approche écosystémique est proposée par bon nombre de rapports et d'institutions nationales et internationales qui interagissent directement avec le gouvernement béninois.


La contribution d'Africa Mondo à la culture de la paix , avec les femmes, de façon durable et inclusive, à Sô-Ava


Renforcer les capacités et l'estime de soi des femmes et jeunes filles orphelines/déscolarisées, de la Cité lacustre Ganvié, Sô-Ava, est un début pour :


1-Améliorer la capacité de production des femmes dans les secteurs : agricole, piscicole, artisanal et écotouristique,


2 - Intégrer les femmes du secteur informel dans le secteur formel,


3 - Développer un réseau de productrices professionnelles et de consommateurs,


4 - Encourager l'implication des femmes dans les sphères de décisions, la vie publique et économique de la Cité à travers des initiatives à dominance culturelle, éducative, écotouristique et artisanale (savoir-faire local, valeur ajoutée).


Comme l'a dit Nelson Mandela à Johannesburg, Afrique du Sud, le 2 juillet 2005 :


Tant que la pauvreté, l’injustice et les inégalités flagrantes persisteront dans le monde, aucun de nous ne pourra vraiment se détendre. Nous n’oublierons jamais les millions d'hommes et de femmes du monde entier qui ont soutenu notre lutte contre l’injustice et l’oppression pendant que nous étions incarcérés. Ces efforts ont porté leurs fruits; c’est pourquoi aujourd’hui nous pouvons nous joindre aux millions d’hommes et de femmes dans le monde et soutenir leur combat pour la liberté et contre la pauvreté.


---

Rejoignez l'ONG Africa Mondo Bénin si vous pouvez aider.

secretariat@africamondo.com

---

Série photos en N/B. Crédits : fabioburrelliphotography

---


64 vues0 commentaire