Rechercher
  • Africa Mondo

Les connexions culturelles africaines et afro-descendantes de plus en plus nombreuses

Mis à jour : févr. 14

Les rendez-vous de la deuxième semaine (08 au 13 février) du Mois de l'Histoire de l'Afrique et de ses Diasporas sont consacrés aux visites mémorielles ainsi qu'aux connexions africaines entre Africains et Afro-descendants. Parmi les nombreux rendez-vous de la semaine, nous vous proposons les rencontres, exposition, causeries, conférences et débats suivants.



Nombreux sont les antillais, caribéens et afro-américains qui visitent les sites mémoriels et rentrent en connection entre africains et afro-descendants sur la terre mère Afrique. L'équipe du MHAD 2021 vous recommande également de faire également des visites mémorielles dans la Caraïbe, pour rendre hommage aux africains qui ont été déportés par million de force durant la période de la traître négrière. La Guadeloupe, la Martinique et l'ensemble des états de la Caraïbe entretiennent des lieux de mémoire.


Par exemple, le Conseil Général de la Guadeloupe propose l'initiative "La Route de l'esclave - Traces de mémoire en Guadeloupe".

Il s'agit de la découverte d'un itinéraire des sites patrimoniaux liés à l'histoire et à la mémoire de l'esclavage. Son objectif est de donner à chacun d'entre nous, tant ceux qui vivent dans les îles que ceux qui visitent, une meilleure compréhension de ce passé, dont les traces physiques se retrouvent encore disséminées dans les paysages de en Guadeloupe.

Le long de ce sentier entre Basse-Terre et Grande-Terre, via Marie-Galante et Terre-de-Bas, vous découvrirez un patrimoine riche et varié, tantôt unique, tantôt méconnu, mais sans doute à préserver et à faire connaître. "La Route de l'esclave - Traces-Mémoires en Guadeloupe" (La Route de l'esclave - Traces - Souvenirs en Guadeloupe) présente une liste non exhaustive de sites choisis pour la pertinence de leur lien avec l'histoire de l'esclavage; en effet, de nombreux autres lieux en Guadeloupe évoquent ce passé.


Ce sentier guadeloupéen fait partie du projet de la Route de l'esclave de l'UNESCO, qui s'efforce de répertorier les sites et lieux de mémoire liés à l'histoire de l'esclavage et de les faire connaître au monde.



LA VISITE DE L'EXPOSITION VIRTUELLE LA PENDERIE DE MAAM


Notre partenaire, La penderie de Maam a le plaisir de vous inviter à visiter en ligne, son exposition d’une trentaine de costumes traditionnels sénégalais. Le savoir-faire de quinze groupes ethniques du Sénégal a été visité de la façon la plus authentique et la plus éloquente. Cette exposition vous donnera accès à un voyage dans le temps à travers la collection de MAAM qui a reconstitué les beaux apparats de leur sublime terroir.


À travers cette initiative conduite par la jeune sénégalaise Maggui GUEYE, les organisateurs du MHAD 2021 vous proposent en partenariat avec le Musée de la Femme un Arbre à palabres autours de la Penderie de Maam. Cet échange sera relayé en ligne via la plate-forme africamondo.com/mhad, samedi 13 février à partir de 18h00 (heure de Québec).

Cette discussion sous la forme la plus commune, d’antan, des échanges à l’ombre du baobab, a pour objectif de revisiter notre vision d’africaines et d’africains du corps de la femme autour de l’exposition la penderie de Maam, sur les tenues sénégalaises, patrimoine et identités à préserver.


Cliquez sur l'image pour découvrir l'exposition.


UNE CONFÉRENCE POUR CONCLURE LA SEMAINE


Pour conclure cette semaine, le doctorant en histoire, Joao GABRIEL, jeune guadeloupéen, vous propose d'échanger avec lui, à partir de 14h00 sur le thème suivant : Nationalisme guadeloupéen et panafricanisme : enjeux, tensions et points de convergence.



L'équipe du MHAD 2021 vous souhaite une agréable semaine de découverte et de partage.

Nous restons à votre écoute pour toute suggestion par courriel secretariat@africamondo.com.

126 vues0 commentaire