Rechercher
  • Africa Mondo

JIFA 2021, Africa Mondo honore les femmes de la Cité lacustre de Sô-Ava, Ganvié

Dernière mise à jour : 2 août 2021

Africa Mondo a célébré la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA), le samedi 31 juillet, à Sô-Ava, au Bénin. Près de 150 participantes et participants ont pris part aux activités qui ont meublé la matinée.



La Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) existe depuis 1964. C'est madame Aoua Keïta, une sage-femme, militante et femme politique malienne, qui en est à l'origine. Elle fut une figure de l'indépendantisme, du syndicalisme et du féminisme au Mali.


La JIFA est célébrée le 31 juillet de chaque année. La date du 31 juillet a été choisie parce que, ce jour-là, en 1962, des femmes de l'ensemble du continent africain s'étaient réunies pour la première fois et avaient créé la toute première organisation dédiée aux femmes africaines : l'Organisation Panafricaine des Femmes. Le but pour ces femmes était d'unir leurs forces, malgré les différences ethniques et linguistiques ; de travailler ensemble autour d’un idéal commun, notamment celui de contribuer à l’amélioration significative des conditions de vie de la femme africaine et à son émancipation. À la suite de la rencontre des femmes africaines à Dar Es Salam, la JIFA a été promulguée par les Nations Unies en 1962, avant d’être officiellement consacrée le 31 juillet 1974 au Sénégal, lors du premier Congrès de l’Organisation panafricaine des femmes.


AFRICA MONDO BÉNIN CÉLÈBRE LA JIFA 2021


C'est dans l'enceinte de la mairie, plus précisément à la maison des jeunes et des loisirs de la Commune de Sô-Ava, que se sont déroulées les activités de cette matinée du 31 juillet 2021 avec les Femmes Africa Mondo issues de plusieurs arrondissements de la commune de Sô-Ava. Au programme des échanges, "Résilience et Confiance en soi des femmes en milieu lacustre".


Comment vivent-elles de mères en filles dans ces conditions sanitaires, environnementales et climatiques si contraignantes ? Qu'est-ce qui pourraient améliorer leur quotidien ? Quels sont leurs espoirs pour une meilleure vie sur le Lac ? En tant que femme dans la cité lacustre de Ganvié, Sô-Ava, est-ce qu'elles se sentent considérées ? Au niveau de leur santé, se sentent-elles bien suivies, si non, quelles sont les solutions qu'elles proposent ?

Autant de questions et de réponses qui ont libéré la parole des femmes présentes. Elles se sont senties considérées et valorisées par Africa Mondo à travers cette initiative, car les loisirs et les espaces d'échanges ne font guère partis de leur quotidien.


Africa Mondo en a profité pour récompenser cinq femmes de la localité pour leur courage et leur solidarité envers les plus défavorisés. Il s'agit de mesdames :


- Henriette Adingbannon,

- Françoise Agbokounou,

- Marie Kankpon,

- H. Felicia Akpotinkpe

- Magueritte Ahouansou.



Le Maire de la commune était représenté par le Chef d'Arrondissement de Sô-Ava Centre, monsieur Blaise Gomenou et de la Présidente de la commission permanente chargée des affaires sociales, de l'éducation, de la culture et sportive, madame Elisabeth Atindekoun.


Africa Mondo remercie les Femmes et les jeunes de Sô-Ava, la municipalité, les organisations de la société civile : Association des Jeunes pour le Développement de Vekky (AJDEV), Métissage et Fondements Culturels (MFC) une association basée en Seine-Saint-Denis, en France, ONG Femme Flamme de l'Espoir (OFFE) et le Réseau International des Jeunes Leaders Africains (RIJLA) et Dr Ayelevi Novivor.