Rechercher
  • Africa Mondo

Africa Mondo commémore la Journée mondiale de l'enfant africain en 10 étapes.



RAPPEL DES FAITS


Il y a 44 ans, l’Afrique du Sud vivait un jour déterminant dans son histoire. Le 16 juin 1976, des milliers d'écoliers et d'étudiants avaient manifesté dans le township de Soweto pour protester contre l'introduction d'un enseignement dispensé en afrikaans, la langue des oppresseurs blancs. La police du régime raciste avait alors ouvert le feu. Le premier à tomber sous les balles des policiers est un jeune de 12 ans, Hector Pieterson.


Entre 1977 et 1995, des militants anti-apartheid se rendaient chaque année au cimetière, dès l’aube du 16 juin, pour honorer la mémoire des victimes. Soweto était alors une ville morte. Depuis 1995, le Jour de Soweto a été remplacé par le Jour de la jeunesse.



La journée mondiale de l'enfant Africain n'est pas une fête, mais une journée du souvenir et de réflexion.

Africa Mondo a animé sa page facebook durant toute la journée du mardi 16 juin 2020, à travers le partage d'information et des visuels qui tracent les défis majeurs qui restent à relever pour le bien-être des enfants africains. Pour Mélina Seymour "la journée mondiale de l'enfant Africain n'est pas une fête, mais une journée du souvenir et de réflexion."


En effet, lors d'une rencontre en ligne avec une quinzaine d'enfants et leurs parents connectés via Zoom, la fondatrice d'Africa Mondo et Coordonnatrice générale du Mois de l'Histoire de l'Afrique et de la Diaspora / Black History Month Africa, a eu l'occasion de rappeler les circonstances dramatiques et douloureuses de cette date du souvenir. Cette rencontre en ligne avait été initiée par madame Jacqueline Sokpoli, Présidente de l'association Jeunesse Championne Canada.


0 vue
RECEVEZ NOS NEWSLETTER

© 2018 - 2020. AFRICA MONDO - Tous droits réservés